Ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

Sceau de Republique Gabonaise

Assises de régulation du secteur des assurances au Gabon

Logo

Assises de régulation du secteur des assurances au Gabon.

le règlement des sinistres constitue dans le monde entier le cœur du métier d’assureur, et que ce secteur reste méconnu dans notre pays, les séances de travail étalées sur trois jours à l’immeuble Arambo, se déroulent depuis mercredi dernier.

La 2ème édition des assises de régulation du secteur des assurances s’est ouverte ce 28 février dans la salle de conférences de l’immeuble Arambo de Libreville, sous le thème : Assises de Régulation du secteur des assurances. « Le choix de ce thème s’explique par le fait que le règlement des sinistres constitue dans le monde entier, le cœur du métier d’assureur. C’est sur cette activité que repose la crédibilité d’une entreprise d’assurance, ainsi que la confiance que les assurés placent dans les compagnies d’assurance auprès desquelles,ils sollicitent des services>>,a declaré Régis Immongault,le ministre de léconomie.

Le but principal de ces assises, selon les autorités gabonaises, est d’apporter des réponses appropriées à cette problématique du règlement des sinistres qui constitue une préoccupation majeure non seulement pour la Conférence internationale africaine des marchés des assurances (CIMA), mais également pour le gouvernement gabonais. « Certes, nous avons obtenu des avancées significatives au cours des dernières années, mais il reste que le rythme de règlement des sinistres associé aux tracasseries administratives et à la méconnaissance des procédures d’indemnisation, créent encore auprès des assurés un véritable malaise et constituent un frein au développement de ce secteur essentiel pour l’émergence économique de notre pays »a indiqué le membre du gouvernement.

Il faut reconnaitre que le secteur des assurances a tout de même subi de plein fouet le contrecoup de la décélération que le pays a connu ces dernières années. Néanmoins, les acteurs du monde des assurances continuent à poser des jalons d’une relance dudit secteur, dont le renforcement de la confiance avec les clients constitue un pilier essentiel. « Un secteur des assurances fort, une exploitation rationnelle des primes encaissées et une co-régulation optimale, font partie des facteurs déterminants qui vous permettent, assureurs et autorités de régulation, d’améliorer la participation de ce secteur dans le financement de notre économie » a déclaré le chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet.

Au-delà du thème retenu pour cette édition, il s’agit pour tout un chacun de voir de manière générale, comment le secteur des assurances peut jouer un rôle intensif dans le plan de relance de l’économie et ainsi accroître sa contribution dans le produit intérieur brut (PIB) du pays

Modifié : 08 / 03 / 2018

Connexion Visiteur en ligneConnexion