Ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement

Sceau de Republique Gabonaise

La BAD accorde un prêt de 65,5 milliards de francs au Gabon

Logo

 

La BAD accorde un prêt de 65,5 milliards de francs au Gabon

  Dans le cadre de la troisième phase du programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF III), le Ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du Développement  Jean-Marie OGANDAGA et le responsable pays de la Banque Africaine de Développement (BAD), Robert MASUMBUKO ont signé un accord de prêt d’un montant de 65,6 milliards de francs CFA (100 millions d’euro).

Ce financement de la BAD, qui intervient au titre des prêt-programmes prévus au budget de l’Etat pour l’année 2018, devrait permettre de juguler les contraintes de liquidité générées par la mise en vigueur tardive desdits prêts, au regard des engagements prioritaires de l’Etat et de la mise en œuvre des réformes indispensables à la restauration des équilibres macro-économiques et budgétaires du Gabon.

C’est en ce sens que le Ministre de l’Economie Jean-Marie OGANDAGA explique « C’est un appui institutionnel que la Bad nous apporte dans le cadre de nos réformes, parce qu’il est important que nous ayons des financements». Cependant, l’entrée en vigueur de ce prêt  est subordonnée à la ratification prochaine du présent accord par le Parlement. Le décaissement effectif pourrait intervenir au cours du mois prochain.

Pour Robert MASUMBUKO, responsable de la BAD quant à lui : « A travers cet appui budgétaire, nous nous tenons au côté du Gabon et, deuxièmement nous sommes vraiment impressionnés et satisfaits des réformes structurées que le gouvernement conduit actuellement parce que nous pensons qu’elles vont vraiment apporter le changement structurel que le pays a besoin ». Il  a ajouté qu’ : «  au Gabon, en 2019, nous allons pouvoir signer un accord de financement de l’ordre de 150 millions d’euros pour la construction et la mise en route des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui. C’est sera au-delà de 100 MW supplémentaire ».

On note qu’avec un portefeuille actif estimé à 763,3 millions d’euros, le Gabon est l’un des trois principaux clients de la Banque africaine de développement. Les activités financées par cette Banque au Gabon dans le cadre de son Document de Stratégie Pays (DSP) pour la période 2016-2020 sont en cohérence avec le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) et les High 5 de la Banque.


Publié le : 29 / 11 / 2018

Connexion Visiteur en ligneConnexion