Ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du Développement chargé de la promotion des Investissements Publics Privés

Sceau de Republique Gabonaise

Délégation de haut niveau de la CEMAC à la Direction Générale du FMI.

Logo
A la suite du Sommet Extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC tenu le 25 Octobre 2018 à N’Djamena, Son Excellence Monsieur Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad et Président en exercice de la CEMAC a mandaté le 10 décembre 2018, une délégation de haut niveau, conduite par Monsieur Jean-Marie OGANDAGA, Ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du Développement auprès de la Direction Générale du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington pour échanger sur les voies et moyens de redynamiser l’exécution de la stratégie de sortie de crise.

Cette délégation de haut niveau était composée par des personnalités de haut rang dont le Président de la Commission de la CEMAC, Monsieur Daniel ONA ONDO, du Gouverneur de la Banque Centrale, Monsieur Abbas TOLI MAHAMAT et du Secrétaire Général de la COBAC, Monsieur Halilou YERIMA BOUBAKARY.

Dans son propos introductif à l’endroit de la Directrice Générale du FMI, Madame Christine LAGARDE, Monsieur le Ministre de l’économie a tenu à remercier, au nom de SEM le Président Idriss DEBY ITNO, la Direction Générale du FMI pour ses récentes recommandations de politiques économiques adressées aux Chefs d’Etat.



Ensuite, après avoir présenté la délégation de haut niveau qui l’accompagnait, Monsieur le Ministre de l’économie a rappelé l’engagement réaffirmé par les Chefs d’Etat de la CEMAC, lors du Sommet de  N’Djamena, en faveur de la stratégie de sortie de crise élaborée à Yaoundé en décembre 2016.
A ce propos, Monsieur le Ministre a rappelé entre autres quelques-unes de ces mesures dont :

L’encouragement aux Etats de faire respecter les conventions de coopération monétaire en vue du rapatriement intégral des recettes d’exportation ;
L’engagement des Etats en programme avec le FMI à ne pas relâcher l’ajustement budgétaire et à se conformer aux objectifs quantitatifs et structurels agréées ;
La détermination des deux Etats sans programme à conclure rapidement les négociations en vue d’un programme appuyé par le FMI.
L’amélioration des réserves de change et la mobilisation des ressources internes;
En poursuivant son propos, Monsieur le Ministre de l’économie a tenu à souligner le rôle tout aussi important des partenaires multilatéraux dans la stratégie de sortie de crise. Pour cela, il a exprimé ses sincères remerciements aux FMI et à la Banque Mondiale pour leur assistance technique, leurs conseils et  les multiples appuis financiers effectués aux pays de la CEMAC.

Pour une CEMAC forte et dynamique, Monsieur le Ministre de l’économie a rappelé la nécessité de mise en œuvre de tous les pays en programme avec le FMI. Ainsi, a-t-il plaidé auprès du FMI, à une négociation avec la Chine dans le cadre de la dette du Congo, tout en mettant aussi en exergue la procédure d’adhésion de la République de Guinée Equatoriale à l’EITN, qui traduit la volonté pour cet Etat de rentrer en programme avec le FMI.

    Ont été aussi abordés, les risques d’ordre sécuritaire dans les pays de la région, notamment au Tchad, au Cameroun et en Centrafrique. Il a été demandé au FMI de faire preuve de flexibilité pour une adaptation de ses programmes en cas de matérialisation de ses risques.

Enfin, Monsieur le Ministre de l’économie a terminé son propos en soutenant une reconduite des programmes pour les pays qui, dès 2019, s’orienteront  vers les dernières revues économiques et financières du FMI.

Publié le : 21 / 12 / 2018

Connexion Visiteur en ligneConnexion